Notes de bas de page.

De tous les instruments de l’appareil critique des textes de sciences sociales, la note de bas de page est sans doute la plus significative. Elle est la trace du travail scientifique dans le texte fini ; la marque de son élaboration patiente. Elle permet la référence, la précision, la nuance, le commentaire, l’hommage. La digression parfois. C’est elle qui fait communiquer les textes entre eux ; elle exhibe les calculs et les sources, les chiffres et les noms. En ce sens, elle est l’étançon essentiel de la démonstration.
NdBdP se propose d’aborder les sciences sociales par le prisme de leurs notes de bas de page. En s’intéressant à ce qu’elles révèlent d’une idée, d’une proposition, d’une démonstration, d’un contexte ou de la trajectoire intellectuelle d’un auteur, ce carnet donne à voir un autre point de vue sur l’histoire, la sociologie, l’économie. Les sciences sociales telles qu’on les voit depuis le bas de la page.

Entrer